Nous sommes le 17 Août 2022 - 02:22
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 235 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


· Panneau

Connexion/Créer un compte | 17 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Re: Re: L'AFFAIRE TRENET
par CharlesBlondeau (Envoyez un message) le 21 Oct 2004 - 03:29
Non, je ne crois pas qu'il s'agisse d'idolâtrer Trenet pour qualifier ce texte de coup de venin. Je dirais plutôt qu'il a été admis par ses contemporains et les nôtres que Trenet a fait entrer la poésie au music-Hall. Je crois que l'esprit des amateurs de Trenet est d'affirmer qu'il est réducteur de dire que Trenet est plutôt un "grand du music-hall" Brassens a dit cette vérité: "une chanson géniale, ça peut valoir le meilleur des poèmes" Trenet, c'est ce représentant de la chanson géniale, qui a tranché avec les fredaines de Scotto et les simagrées de Chevalier. Et si Brel n'est pas devenu comptable (comme il l'a lui-même dit...), c'est parce qu'il y a eu cette source d'où a coulé le fleuve poétique dans la chanson francophone des années 1950 et après. Donc, dire que Trenet est le dernier grand du music-hall, ce serait omettre qu'il a eu une vision pour lui-même et la chanson. Il a insufflé un vent nouveau. Il n'en est pas l'unique responsable, mais rien ne justifiait de jouer le "monsieur tempéré", comme le fait ici Bertin. Laissons l'Histoire faire la part des choses. Et la, ce n'est pas déifier Trenet, mais donner à l'homme ce qui revient à l'homme. De toute façon, il a fallu la France pour reconnaître Leclerc, parce que nous étions, au Québec, trop "épais" pour le remarquer. Il est donc normal que, de temps en temps, un Français tapoche un peu "son" père de la chanson... ; ) Charles Blondeau

Re: Re: L'AFFAIRE TRENET
par summicron (Envoyez un message) le 02 Nov 2004 - 04:38
"Je trouve plus de respect pour Charles Trenet dans la démarche analytique de Jacques Bertin que dans les discours convenus de ses laudateurs." Mon impression est que ce monsieur Bertin s'est offert un coup de pub pour qu'on parle... de lui : un titre acccrocheur, un coup de pied dans la gauche caviar, c'est du chic parisien ! Je n'ai jamais rencontré de laudateur de CT. Tout au plus des admirateurs de son art, mais des admirateurs critiques dans lesquels je me range. Car CT a commis aussi des chansons médiocres, voire nulles ( le "Mur-mûre" dans l'avant dernier CD). De plus, ses frasques ont fait froncer plus d'un sourcil et je ne suis pas un "bien -pensant" néo-conservateur (neo-con) américain. C'était un homme avec ses qualités et ses défauts. Et un très grand artiste avec ses chef-d'oeuvre et ...ses "bouses" !.

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.