Nous sommes le 21 Août 2017 - 03:59
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 489 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

LE CHANTEUR ET LES OISEAUX
le 09 Fév 2003 - 08:22
Charles et la chanson par Ann Allnatt.
Chaque matin, beaucoup d'oiseaux se rassemblent dans les arbres du voisinage. On dirait un public avant un récital de Charles Trenet ! Pourtant, ce n'est pas un chanteur qu'ils attendent mais une voisine qui, chaque matin et malgré ses quatre-vingt printemps, leur donne a manger. Assister à cet événement quotidien me donne beaucoup de plaisir et me fait, bien sûr, penser a une chanson de Charles : La vieille... même si ma voisine ne sort pas des grands bois, mais bien d'une maison de banlieue et que, loin d'être farouche, elle sort joyeusement le soir pour jouer au bridge !



Comme Charles a dû les aimer ces oiseaux ! Il y a très peu de ses chansons où ils ne figurent pas et ils sont même les vedettes de quelques-unes ! Je pense a Paye tes dettes où un homme, sommeillant sous un arbre, croyait que le chant d'un oiseau était la voix de sa conscience. Mais, dans cette histoire, l'oiseau a trouvé une triste fin a sa chanson. On pense aussi à L'oiseau des vacances, un doux symbole de bonheur, ou à ces Les oiseaux de Paris auquel le chanteur, profitant de leur retour de migration, charge de remettre le bonjour a ses amis. Mais mon préféré reste ce rossignol qui, ayant écouté La petite musique avec plaisir, se dit "Quelle chance! elle est dans ma voix" et la transporte partout en cherchant les paroles qui la méritent pour finalement se retrouver "si fatigué qu'il mourut, le coeur en peine".

Plus joyeux, ces oiseaux qui donnent envie de chanter, le printemps venu. Remarquables aussi, La poule zazou, les mouettes de La mer, les canards anglophones d'un Jardin extraordinaire et L'oiseau de paradis, qui prend l'autobus et demande de la monnaie a une dame "d'un ton sec". Aussi, quand Charles a chanté ses souvenirs d'enfance, auxquels il restait si Fidèle, le vol d'une hirondelle a pris grande place. Quant au bon Roi Dagobert, sa chanson a tellement étonné les oiseaux, qu'ils le prenaient pour Charles Trenet ! Mais tiens! ... j'ai oublié le Pigeon vole et Le nid de pies. Vraiment, c'est une liste sans fin !

Dans l'annexe de son livre Monsieur Trenet, Richard Cannavo écrit que Charles a mis en musique le poème Les corbeaux de Rimbaud. Je n'ai jamais entendu la chanson, mais je suis heureuse qu'il ait apprécié les corbeaux, qui sont très affectueux et fidèles. Un couple très sympathiques niche tout près de ma maison, je les ai baptisés Augustine et Augustin !

Bien sûr, pour tous les poètes, l'oiseau a toujours été un thème de prédilection mais pour Charles le rapprochement semble être plus profond. En 1939, il a appellée la jeune fille jolie de sa chanson mon petit oiseau et plus tard, en écrivant aux Compagnons de la Chanson, il a commencé sa lettre par "Chers oiseaux".

il semble bien que le bien le plus précieux de Charles, c'était la liberté et monter dans ce ciel bleu qu'il adorait tant en serait le symbole partout et toujours. D'ailleurs n'avait-il pas déjà dit tout cela dans sa chanson Hop ! Hop ! :





"Dans le soir merveilleux


Un oiseau monte aux cieux


C'est mon coeur qui s'en va


C'est mon coeur c'est ma joie".



 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Charles et la chanson
· Articles transmis par Ann


L'article le plus lu à propos de Charles et la chanson:
TOUTES SES CHANSONS !


LE CHANTEUR ET LES OISEAUX | Connexion/Créer un compte | 5 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Au pays des p'tits Charl'trenet jaunes
par Alain (Envoyez un message) le 14 Fév 2003 - 05:30
Formidable cette idée ! Nous pourrions créer des thématiques bien amusantes sur plusieurs sujets récurrents comme celui-là dans les chansons du poète Ailé ! Maintenant que j'ai lu cet intéressant texte - la semaine dernière, j'aperçois des oiseaux partout dans les chansons ! Je m'amuserai à en prendre note et je viendrai en ajouter quelques uns à la liste joyeuse que vous nous avez offerte, chère Ann. Tiens! Voici une anecdote. Au Qu?bec, l'ornithologie est un passe-temps qui en ?gaye plusieurs depuis fort longtemps. Au moment o? Charles avait atteint une gloire certaine dans " la belle Province", soit vers la fin des ann?es 40, la passion pour les oiseaux (jaunes en particulier) et pour celle du Fou chantant fusionn?rent.

Le Chardonneray jaune est certainement un des oiseaux les plus excitants pour les observateurs qu?b?cois jeunes et vieux. 1) il se fait rare, mais se laisse observer assez souvent pour tenir les troupes en haleine. 2) son chant est des plus m?lodieux et sa couleur ?tonne et nous fait oublier les satan?s moineaux omnipr?sents, qui viennent chaque soirs, ? minuit, faire plus de bruit que les autos...

Alors, il fut un temps (je l'annon?ais plus haut, fin 40), o? le Chardonneray jaune f?t d?baptis? par nos a?eux, (possiblement ?dent?s et incertains de la prononciation exacte du nom officiel) et renomm? sur le fait de l'observation, sur le terrain, dans le feu de l'action, par un nom r?v?leur et ? justement choisi: "p'tit-charl'trenet".

Les jeun?ts r?p?teront pendant des ann?es - naivement - le nom emprunt? de ce petit ?tre emplum? aussit?t qu'il verront passer le sautillant volatile, tel un ?clair jaune.

<big> Ah! Regardez! Un petit-charl'trenet jaune !</big>

Petit-charl'trenet: on prononce tr?s vite, d'un seul coup.

Dans une lettre en 1992, j'avais ?crit cette histoire ? Charles. Il n'y donna pas suite, croyant sans doute ? une l?gende canadienne de coupeurs de bois qui lisent trop ?la r'vue des coupeurs de bois?.

Alain (Montr?al)


  • Re: Au pays des p'tits Charl'trenet jaunes par Ann le 21 Mar 2003 - 12:37
    Re: LE CHANTEUR ET LES OISEAUX
    par summicron (Envoyez un message) le 15 Fév 2003 - 10:40
    Les corbeaux Je possède une version de ce poème de Rimbaud mis en musique par Charles. L'interprète est Colette Renard. C'est superbe mais très sombre. La musique fait penser à un chant d'église funèbre. A la fin le piano égrène le glas. C'est un enregistrement d'une vieille émission de télé de 1983 consacrée au peintre Monet. Heureuse époque où la TV n'était pas encore tombée dans la vulgarité. Trenet y interprète : les feuilles mortes (très belle version jazzy sur tempo medium avec trompette et sourdine), le soleil et la lune, une noix, Sainte-Catherine.

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.