Nous sommes le 21 Août 2017 - 04:00
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 507 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

1949 : CHARLES TRENET CHEZ GERARD
le 03 Oct 2003 - 09:23
Charles et la chanson par Nicolas Paquin
Avec l'aimable collaboration de Pascal Bachand (extraits tirés de Chez Gérard, la petite scène des grandes vedettes, de Gérard Thibault et Chantal Hébert)

Gérard Thibault. Incontournable référence du développement de la chanson au Québec, et à Québec, vient de mourir. À 86 ans. En janvier 1949, il était propriétaire d'un resto face à la gare de Québec. De l'avis de tous, le passage de Charles Trenet à son établissement a fait de « Chez Gérard » un des cabarets les mieux cotés d'Amérique. C'est peu dire : en s'installant là, Trenet allait créer un mythe dans l'histoire de la chanson au Québec.
En 1949, Charles se pointe Chez Gérard pour y casser la croûte. Laissons monsieur Gérard raconter le coup de téléphone qui, le lendemain, concrétisera ce mythe ...


« Allô, Monsieur Gérard ?

- Oui.

- Charles Trenet à l'appareil. Je suis allé à votre restaurant hier et ça m'a plu. Je serais heureux de pouvoir y chanter si cela vous convient.

- Je n'ai jamais présenté de grands artistes Chez Gérard, et la capacité de mon restaurant ne me permettrait sûrement pas de vous payer un cachet convenable; de plus, je n'ai ni scène ni piano.

- Ne vous en faites pas, vous me donnerez ce que vous voudrez.

Je restai stupéfait. Puis, il enchaîna :

- Pour ce qui est de la scène, préparez-en une petite pour demain. Louez un piano et faites-le accorder. Si vous acceptez, nous serons là, mon accompagnateur et moi, demain mardi, dans l'après-midi. Nous ferons mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi.

C'est donc avec enthousiasme que je lui répondis : « D'accord, je vous attends! » et nous prîmes congé l'un de l'autre. Lorsque je sortis de la cabine téléphonique (qui nous servait également de téléphone d'affaires à ce moment-là), quelques-uns de mes frères présents me regardèrent et lurent dans mes yeux la grande fierté que je ressentais de présenter aux Québécois, Chez Gérard, la grande vedette internationale de la chanson française, Charles Trenet. »


Grâce à une publicité radio, et malgré les ragots de ceux qui croyaient à l'arnaque, ou au désistement du Fou chantant, Charles se présenta, accompagné de son pianiste Walter Eiger, pour y répéter.

Présenté devant un public incrédule comme « le poète international de la chanson française », Trenet enchaîna Fleur bleue, Pigeon vole, J'ai ta main, Le grand café... et bien d'autres.

Alors que la première représentation se terminait, sous le délire d'une foule sidérée par cette vedette en chair et en os qui chantait ce qu'on entendait depuis plus de 10 ans sur les tourne-disques, un problème logistique survint : le public refusait de sortir. On s'y entassa tant bien que mal et, apprenant que 60% des gens avaient assisté à la première représentation, Trenet dit : « Eh bien, ils ont aimé cela, tant mieux! Je vais leur présenter un tour de chant différent ».

Seul un contrat aux Etats-Unis interrompit le passage de Charles Chez Gérard. Il y revint souvent. Ceux qui connaissent Québec savent qu'à l'époque, la Basse-Ville était un quartier mal fréquenté, pauvre et évité. Devenant le passage forcé de tous les grands artistes francophones, Chez Gérard contribua à redonner du lustre à ce quartier qui, en toute modestie, est un des plus beaux d'Amérique. L'audace de Charles de s'y produire, plutôt que d'opter, comme toutes les vedettes, pour la plus grande scène et le moins de représentations, constitue un geste formidable.

En effet, à l'époque, seuls le vin et la bière pouvaient être servis dans les restos de la Basse-Ville. La venue de gens influents dans le coin poussa Antoine Rivard, ministre (que le premier ministre Duplessis surnommait Ti-toine, c'est tout dire !), à modifier la réglementation pour que d'autres alcools puissent y être servis. Il est fort à parier que de tels gestes, ainsi que le développement des établissements de spectacles n'auraient pas aussi vite aboutis sans cet audace de Charles Trenet.

Ce n'est pas la vedette, mais le poète Trenet qui choisit de s'installer Chez Gérard. Monsieur Gérard lui en fut toujours reconnaissant. Plus tard, il y accueillera Jacques Pills, et son pianiste Gilbert Bécaud, Roche et Aznavour, Duke Ellington, les Compagnons de la Chanson ou encore Jacques Normand. Il ouvrira même la porte (de sa maison et de son cabaret) à Édith Piaf, qui cuisinait avec son épouse !

Chez Gérard, qui accueillit Alfred Hitchcock parmi des illustres clients, fut détruit par un incendie en 1978. Toutefois, sa mémoire reste. Un fond d'archives Gérard Thibault a permis de constituer un disque d'enregistrements d'Édith Piaf. Cela est malheureusement inexistant dans le cas de Charles Trenet dont les spectacles n'ont pas été enregistrés. Parions que si le livre « Chez Gérard, la petite scène des grandes vedettes » est réédité, le passage de Charles restera bien vivant !


 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Charles et la chanson
· Articles transmis par CharlesBlondeau


L'article le plus lu à propos de Charles et la chanson:
TOUTES SES CHANSONS !


1949 : CHARLES TRENET CHEZ GERARD | Connexion/Créer un compte | 1 Commentaire
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Re: 1949 : CHARLES TRENET CHEZ GERARD
par Dominic (Envoyez un message) le 18 Oct 2003 - 10:22
Suite à l'article que Nicolas a consacré à son compatriote Gérard Thibault, notre ami et membre Alain Théroux, un autre québécois, m'écrit en me transmettant l'illustration ci-contre : "En 1991, Caroline et moi avons eu le plaisir de rencontrer Gérard Thibault et de converser un peu avec lui. Il avait eu la gentillesse d'autographier son livre que nous venions d'acheter. A la lecture de ce petit mot, on voit tout de suite comme il était sympatique...

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.