Nous sommes le 22 Oct 2017 - 02:46
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 419 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

La maison de Charles Trenet
le 20 Juin 2008 - 12:02
Sur l'homme... par Bruno Jamin

« Pour bien connaître quelqu’un, visite d’abord sa maison. »
Ce vieux proverbe syldave plein de bon sens est plus fondé encore quand il s’agit de découvrir un artiste. C’est vrai pour Monet à Giverny, pour Dali à Port Lligat, et c’est plus vrai encore pour Trenet à Narbonne.
« J’ai toujours été sensible au mot maison. Parce que finalement c’est un havre de paix, surtout la maison de Narbonne dans laquelle je suis né. Je dis toujours de mes autres maisons qu’elles m’appartiennent, mais celle de Narbonne c’est la seule à laquelle j’appartiens » disait Trenet en 1983.

Et en effet, dans mon article « Les mots de Trenet », vous pourrez vérifier que sur 50 chansons analysées, pas moins de 13 comportent le mot « maison »
Celle qui nous occupe, aujourd’hui musée géré par la ville, est toute simple. C’est une maison bourgeoise où rien ne semble avoir bougé depuis les années ’50.
Elle est là, avec ses volets verts, face à la voie ferrée, toute proche de ce qui était la tonnellerie du grand-père. Mais plus qu’une simple adresse, ce fut le lieu non seulement de sa naissance mais aussi la source de bien des rêveries d’enfant qui deviendront souvenirs qui deviendront à leurs tours chansons…


« Je reste fidèle à des choses sans importance pour vous, à des riens qui pour moi font un tout… »
En 1935, il n’a que 22 ans C’est l’âge où on se moque du passé, où l’on ne voit que l’avenir. Mais ce n’est pas vrai en ce qui concerne Charles : lorsque sa mère décide de vendre cette habitation dans laquelle elle n’a pas que des bons souvenirs, il lui adresse une chanson : « Maman ne vend pas la maison »

Maman, ne vends pas notre vieille maison.
Là, j'peux pas t'donner raison.
Elle est si jolie avec ses volets verts,
Sa fraîcheur l'été et sa douceur l'hiver.
Les trains qui vont la nuit
Nous chantent des chansons.
Maman, ne vends pas la maison.


Bien entendu, il vaut mieux faire connaissance avec Trenet au travers de ses chansons plutôt que dans un musée. Mais pourtant rien de froid ici, rien d’austère. Le poète a disparu mais ses chansons courent encore dans l’escalier, résonnent encore du fond des placards.


Y a des souvenirs au fond de chaque tiroir,
Des parfums dans les placards.

Les murs eux-mêmes sont imprégnés de sa mélancolie et de sa joyeuse folie.

Maman, tu as bien fait de garder la maison.
Toujours nous y resterons.


C’est vrai : lui qui aimait tant les fantômes, on sent que le sien hante toujours les lieux. Il est là, il nous regarde, ses yeux bleus pétillant de malice.
Inutile de vous expliquer en détail la visite de la maison Charles Trenet. Sachez seulement que cette maison toute simple est un monde merveilleux à explorer pour tous ceux qui sont sensibles à l’univers extraordinaire du poète.
Car tout a commencé ici…


Maison Charles Trenet
13, Avenue Charles Trenet.
11100 Narbonne
Renseignements et réservations : 00 33 4 68 90 30 66


Elle est si jolie avec ses volets verts,
Sa fraîcheur l'été et sa douceur l'hiver.
Y a des souvenirs au fond de chaque tiroir,
Des parfums dans les placards.
Les trains qui vont la nuit
Nous chantent des chansons.
Merci, maman, d'avoir gardé la maison.



Note du webmaster :
Ann Allnatt, qui aujourd’hui nous a quitté, avait déjà visité la maison du poète et en parlait sur notre site, dans son article :
« Mon Voyage en Languedoc-Roussillon ».


Lire aussi les intéressants articles que notre ami Bruno Jamin a rédigé pour ce site, sur d’autres sujets, plus polémiques :

« Trenet, pédo, collabo… vampire ? ».
« Pourquoi je suis gai, Trenet et l’homosexualité ».



 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Sur l'homme...
· Articles transmis par Anonyme


L'article le plus lu à propos de Sur l'homme...:
1913-2001, LE SIECLE TRENET


La maison de Charles Trenet | Connexion/Créer un compte | 3 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Re: La maison de Charles Trenet
par CharlesBlondeau (Envoyez un message) le 20 Juin 2008 - 03:58
Merci Bruno pour ce petit rappel de l'existence de cette belle maison que j'ai approchée du temps où Charles la possédait encore.

Il a bien fait de la céder à Narbonne. Il a probablement ainsi évité bien des malheurs fiscaux à sa succession.

Les lieux où Charles à vécu doivent parler, ou chanter... Il semble qu'il ait déjà possédé quelque chose ici, au Québec, mais je n'ai aucune information précise à ce sujet.

Dans mon coin, il s'est produit à une auberge qui n'existe plus aujourd'hui et y a sûrement séjourné. Ça s'appelait la Gaieté française (et non pas la Gay Proud française :-P) et c'était tenu par des Français. La propriétaire est décédée à plus de cent ans, contrairement à notre Fou cent ans...

  • Re: La maison de Charles Trenet par Perpignan le 20 Juin 2008 - 01:43
    Re: La maison de Charles Trenet
    par bru914 (Envoyez un message) le 20 Juin 2008 - 06:02
    Et voila que je verse une larme à la lecture de la note de notre Webmaster... j'y découvre que notre amie Ann Allmatt nous a quitté... Elle m'avait offert un petit canard en plastique qui, s'il le pouvait, j'en suis sûr me parlerait en anglais. Il me dirait sans doute "Ann is with Charles, in an extraordinary garden, where my cousins ducks speak English..."
    Je pense à toi Ann... Fais bien le bonjour à Charles de notre part à tous... Je t'embrasse.
    Ton ami,
    Bruno

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.