Nous sommes le 21 Août 2017 - 03:59
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 480 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


Newsletter
Inscrivez-vous a notre
Newsletter !
Votre e-mail :


· Panneau

LES MOTS DE TRENET
le 08 Déc 2002 - 11:02
Charles et la chanson par Bruno Jamin.


Avez-vous déjà remarqué que Monsieur Charles, comme il me plaît à le nommer, employait souvent les mêmes mots dans ses chansons ?
Il disait à ce propos : Il est très agréable de travailler une chanson, c'est très littéraire. Mais ce n'est pas avec mes chansons que les nouvelles générations vont enrichir leur vocabulaire.
Sans doute… mais ce n’est pas non plus ce qu’on attend de lui. Par contre, ceux des nouvelles générations qui ont encore un peu de rêve dans la tête, encore un peu de soleil dans le regard et un restant de sourire aux lèvres peuvent aujourd’hui encore (et même plus que jamais) se nourrir de la poésie de ses chansons. Il est vrai que le vocabulaire de Trenet est fait de mots simples. La magie Trenet est ailleurs. Sans doute dans la juxtaposition de ces vocables qui forment des images colorées, drôles, mélancoliques, pétillantes, mais toujours parfaites, justes et idéales pour faire exploser notre imaginaire.

Après avoir beaucoup écouté ses œuvres, j'ai remarqué la récurrence de certains mots.
C’est normal pour amour direz-vous. Et c’est le cas bien entendu. Mais il y en a d’autres qui apparaissent et réapparaissent de chanson en chanson. Des mots que M. Charles était l’un des rares à employer. Me faisais-je des idées ? Pour le savoir, il fallait le vérifier.
Ecouter 50 chansons, noter tous les mots qui reviennent de texte en texte, voilà bien un travail de bénédictin. Il faut être fou ! Fou… un terme qui ne me dérange pas depuis qu'un certain Fou Chantant lui a donné un fameux titre de noblesse. C’est totalement inutile, direz vous. Peut-être… Quoique… Ne pensez-vous pas que cet exercice peut aider à approcher, ne serais-ce qu’un tout petit peu, l’auteur, le poète, l’homme, voire l’enfant qu’il a été ? Car ces mots qu’il jetait sur le papier étaient ceux-là même qui trottaient dans sa tête de poète. Même si pour lui mots et musique étaient indissociables, l’exercice dans lequel je me suis lancé n’est peut-être pas tout à fait sans intérêt.
D’ailleurs, je suis certain que si l’on décortique 50 chansons de Brassens, Brel, Ferré ou Gainsbourg, on ne retrouvera sans doute pas le même mot dans… 33 chansons, comme c’est le cas ici. (Si le mot est employé plusieurs fois dans le texte, il n’est comptabilisé qu’une fois, bien entendu.)
Cette étude , mettons bien les choses au point, n’en est pas une. Elle est sans prétention. Considérons cela comme une curiosité. Elle n’a rien de scientifique non plus, puisque qu'elle se base sur 50 titres seulement.

Avant de vous en dresser la liste, jouons un peu, voulez-vous ? A votre avis, quel est ce mot que l’on retrouve dans 33 chansons sur 50 ? Amour ? Et bien, non : c’est cœur qui arrive en tête. Et oui, dans 33 chansons on retrouve son cœur… c’est vrai que Monsieur Charles en mettait beaucoup à l’ouvrage !

Un autre test : classez dans l’ordre chéri(e) , oiseau(x) et baiser .
Le résultat est plus bas dans le texte, réfléchissez bien…

Une dernière question : quelle partie du corps employait-il le plus souvent et qui revient dans pas moins de 19 titres ? Yeux , bouche , lèvres , pieds , cheveux ou jambes ?

Vous avez trouvé ? Voici les résultats : dans l’ordre des mots les plus utilisés, en premier on trouve les oiseaux (16 chansons), chéri(e) (7 chansons) et enfin le baiser (3 chansons).
Pensiez-vous qu’il aimait autant les oiseaux, notre ami Charles ? Guère étonnant qu’il ait écrit : Les oiseaux me donnent envie de chanter
Deux parties du corps reviennent dans plus de cinq titres. En tête du classement, nous trouvons les yeux (19 titres, pas moins). Et dans cinq compositions, Charles utilise le mot cheveux. Etonnant, non ?

Voici le TOP 20 des mots que l’on retrouve dans plus de 10 titres :

33 CŒUR
30 AMOUR
24 JOUR
21 CIEL
21 NUIT
19 JOIE
19 RÊVE
19 YEUX
17 PRINTEMPS
17 VIE
16 OISEAU
15 CHANSON
15 SOIR
13 BOIS
13 CHANTER
13 MAISON
12 BONHEUR
12 SOLEIL
11 AMI (E)
11 VENT

Essayez de chanter ces mots dans l’ordre que vous voudrez, cela va ressembler à du Trenet… mais pourtant ce ne sera pas du Trenet ! Un peu comme si on vous donnait la palette et les pinceaux de Cézanne et que l’on vous demandait de peindre La montagne Ste Victoire

Voyons cette liste : après cœur et amour, somme toute assez attendus, on trouve le jour, plus fréquent que la nuit. Ensuite avec ciel, soleil, vent et pluie, nous avons un joli bulletin météo. Amusant aussi de constater que dans ses textes, les mots chanson et chanter reviennent aussi souvent.

Quels mots trouve-t-on encore ?
Dans 10 titres : fleur et pluie
9 titres : rue, Paris, ange, bleu (Marlene n'est pas loin ! )
8 titres : voix, mot, main, fenêtre, été, enfant – enfance, doux – douce.
7 titres : ville, triste – tristement, temps, souvenir, sage, rendez-vous, merveille – merveilleux, lune, jolie, fête – fêter, danse, chérie(e), bruit.

Je me suis aussi amusé à grouper certains mots, ce qui donne :

Amour (30), cœur (33), ami(e)(11), chéri(e) (7), amoureux (3), baiser (3), désir (6), émoi (5)
Maison (13), chambre (6), fenêtre (8), toit (7), lit (6)
Chante(r) (13), chanson(nette) (15), musique (4), voix (8), poète (3), mot (8)
Jour (24), nuit (21), soir (15)
Paris (9), ville (7), rue (9), boulevard (3),
Printemps (17), été (8), hiver (6), automne (3), saison (3)
Garçon (6), fille (6), enfant (8), demoiselle (3)
Pluie (10), vent (11), orage (4), nuage (4)
Maman (4), mère (4)
Joie (joyeux) (19), bonheur (12), sourire (5)
Triste(ment) (7), larme (6)
Bois (13), fleur (10), mer (6), campagne (3), chemin (4)
Soleil (12), lune (7), ciel (21)
Main (8), yeux (19), cheveux (5), bouche (3), corps (4)
Souvenir (7), autrefois (5)


Remarquons aussi les mots suivants, tellement typiques de son œuvre :
Ange (9), fantôme (5), vagabond (3), train (4), gare (4)

Au-delà des mots il y a aussi des thèmes récurrents chez Trenet. Et celui de la mort par exemple est pour le moins étonnant. Si Charles écrit : je n'ai pas aimé la mort (La Folle complainte) , il la chante pourtant très souvent. Peu d’auteurs, en effet, ont flirté aussi souvent avec la grande faucheuse et avec autant d’humour.. Quelques titres :

Mourir au printemps
L'âme des poètes
Le nid de pies
Papa pique et maman coud
La vieille
La vieille marquise
Le docteur


Bien plus encore, puisqu'on trouve aussi des cadavres dans :

Je chante (suicide)
Gangsters et documentaires (assassinat)
Les chiens-loups (un meunier dévoré)
L'hôtel borgne (assassinat)
La java des scaphandriers (meurtre)
Landru (un guillotiné et des cadavres dans la cheminée…)
Mam'zelle Clio (meurtre)
Miss Emily (suicide)
La mort du chiffonnier (assassinat)
Le peintre perdu (noyé)
Histoire d'un monsieur (maladie)
Politique ? Cinéma ? Bohême ? (un japonais tué)
Sainte Catherine (une décapitée)
Scène de famille (mort de congestion)
Un homme officiel
(mort d’une attaque)
...
Quelle drôle d'hécatombe !

Ne comptez pas sur moi pour tirer des conclusions sur tout cela. Ce n’est qu’un jeu pour constater (ou confirmer), par exemple, que le poète aimait la nature et les saisons, que la pluie l’inspirait plus que le beau temps, qu’il aimait sa maison… et son lit ! Une manière d’approcher un peu mieux son univers.

La seule conclusion que je formulerai c’est qu’il employait finalement souvent les mêmes mots pour créer des petits chefs d’œuvre aussi différents les uns des autres. Et aujourd’hui, quand j’ai le bonheur de découvrir une chanson que je ne connaissais pas, je souris, un peu complice, lorsque j’y trouve l’un de ces mots préférés…
J’ai ainsi la grande chance d’avoir un ami trenetophile, voire trenetophage qui me fait découvrir des œuvres pour moi jusqu’ici inconnues. (Voilà ce que j’appelle un ami !) Dernièrement, il me faisait découvrir Si tu vas à Paris . Et là, surprise, quels sont les mots utilisés :

Si tu vas à Paris,
Dis bonjour aux amis
Et dis-leur que mon cœur est toujours fidèle.
Si tu vois mon quartier,
Plus beau que l'monde entier,
Si tu vois ma maison, chante-lui ma chanson nouvelle.
Si tu vois mon bistrot
Et ma station d'métro,
Si tu vois rue Lepic
Ma concierge Sylvie,
Dis-leur qu'un jour viendra,
P't-être demain, on s'sait pas,
Où je r'viendrai chez moi,
Où j'pourrai r'voir tout ça
Pour la vie.


Sept mots du top 20 dans le premier couplet ! Je ne m’étais donc pas trompé…
J’attend maintenant que cet ami – rencontré grâce à notre passion commune (merci Monsieur Charles ! ) - me fasse découvrir d’autres chansons. Il en reste quelques centaines que je ne connais pas. Que de bonheur en perspective !


 
Login
 Surnom/pseudo
 Mot de passe
 Identification automatique


Pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre inscrit vous pouvez changer le theme du site, personnaliser la disposition des commentaires, poster sous votre nom.

Liens relatifs
· Plus à propos de Charles et la chanson
· Articles transmis par Dominic Daussaint


L'article le plus lu à propos de Charles et la chanson:
TOUTES SES CHANSONS !


LES MOTS DE TRENET | Connexion/Créer un compte | 3 Commentaires
  
Les commentaires sont posté par leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Re: LES MOTS DE TRENET
par Ann (Envoyez un message) le 09 Déc 2002 - 06:04
Je trouve très intéressant votre article sur les mots de Charles Trenet. Comme je n'entends pas très souvent le francais parlé, j'ai profité énormément de sa simplicité et sa pureté de diction. Aussi, avez-vous remarqué comme il aime la répétition des mots dans les titres des chansons - "Pic, pic, pic", "Hop, hop", "C'était, c'était, c'était", "Vrai!, vrai!, vrai !", par exemple.

Re: LES MOTS DE TRENET
par CharlesBlondeau (Envoyez un message) le 04 Avr 2003 - 04:41
A propos de la mort, on peut aussi retrouver une Fée assassinée, sa robe dévorée par les rats dans "Sacré farceur" (titre pourtant loin de la mort !), un ténor d'opéra mort d'apoplexie dans ">Le Revenant", ainsi que l'assassinat d'un député dans la "Java du Diable". Ainsi, la Java, qu'elle soit au diable ou aux scaphandriers, inspire la mort pour Charles. Et l'Horrible tango, quant à lui, sent la pompe funèbre. Aux antipodes, il n'y a que le jazz qu'une syncope peut ranimer dans "Le Jazz revient !" CharlesBlondeau

Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.