Nous sommes le 25 Mai 2022 - 01:05
Recherche   
· Accueil
· Les thèmes / Sujets
· Vos liens
· Recommander ce site
· Le Hit du site
· Le forum
· Les membres
· Votre compte membre

Sa vie de 1913 à 2001
Ses oeuvres littéraires
Ses poèmes
Charles et la peinture
Bibliographie
Sa filmographie
Sa discographie
Ses DVD et BluRay
Toutes ses chansons
Ses récompenses et distinctions

Agenda
Pas d'événements programmés

....où l'on parle de Charles


Il y a actuellement 288 invité(e)s et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.


· Panneau

Le Forum des amis de Charles Trenet
Vous n'êtes pas connecté

< Sujet précédent   Sujet suivant >Tri ascendantTri descendant  Nouveau Sujet  Réponse
Auteur: Sujet: Les Feux de la Saint Jean (un poème d’Albert Bausil)

Trenetophage





Messages: 174
Inscrit(e) le: 7/11/2009
Statut: Déconnecté(e)

  Posté le 23/6/2011 à 08:56
Vous y trouverez peut-être quelques mots familiers…

Les Feux de la Saint-Jean
(Albert Bausil, publié en 1929)

Les grands feux allumés dansent dans la nuit gaie,
chaque rue a son feu dansant,
son cœur de flammes jaillissant ;
l’ombre crépite d’étincelles étoilées,
on sent s’épanouir le cri de l’été bleu
et les gamins, avec les blouses envolées,
sautent les feux.

Saute les feux de la Saint-Jean, ô toi qui joues,
saute les feux de la Saint-Jean !
la flamme a des reflets d’argent
sur le ruisseau et sur tes joues.

Saute les feux de la Saint-Jean autant qu’ils durent,
petite fille aux yeux changeant comme l’amour
qui t’en iras avant le jour
cueillir le bouquet vert de la bonne aventure.

Sautez les feux de la Saint-Jean,
ô jeunes gens
qui riez du danger des baisers et des flammes !
sautez, sautez, petites âmes,
petites flammes de douze ans !

Sautez les feux, vous qui vous êtes souvenu,
et toi que je croyais parti,
mon cœur de quand j’étais petit,
mes souvenirs, mes souvenirs aux jambes nues !

Sautez les feux de la Saint-Jean
et dites-moi s’il est possible qu’elle meure,
la clarté qui danse et qui pleure
au fond de mes étés d’enfant…

Les flammes dans le vent plaquent des chevelures,
la fumée à l’odeur du genièvre et du thym.

Que la ville paraît obscure,
quand le dernier feu s’est éteint !

 
Reply With Quote
Nouveau Sujet    Réponse


Powered by XForum 1.81 by Trollix Software
Contact : webmaster@charles-trenet.net

Merci à Olivier Lagrou qui a aimablement mis tout son talent dans la conception des illustrations générales de ce site.
Merci aussi à Sylvain Massou qui, à plusieurs reprises, a sorti sa boite à outils informatiques pour remédier à mille et un problèmes techniques. Merci aussi à Nicolas Bayet, toujours positif et présent pour aider avec un très grand sourire !
Nos partenaires : Couleur - Production vidéo - Conseils e-learning - Théâtre en entreprise

Conformément au Code de la Propriété Intellectuelle, toute exploitation (représentation ou reproduction) de tout ou partie du site internet est strictement interdite sauf autorisation expresse et préalable d'Alvos Films - Dominic Daussaint
Ce site fonctionne sous PostNuke un système complet de portail web écrit en PHP.
PostNuke est un logiciel libre disponible sous licence GNU/GPL.